Les associés

KEVIN PETITNICOLAS

Directeur Général

« Les mauvais évènements prennent leurs sources dans les mauvaises causes » Aristophane

    « J’ai découvert cette citation étant enfant et depuis ce jour, je m’efforce de m’en souvenir chaque fois que je prends une décision importante.
    J’ai depuis toujours, été un grand passionné de droit. Je me destinais à un parcours juridique avec pour consécration la magistrature. Je rêvais de devenir procureur de la république. J’ai très vite compris que ce qui me motivait résidait dans la défense de ce qui est juste. La représentation d’Athéna me fascinait et m’inspirait. Mais comment l’Homme peut-il être aussi impartial que la déesse aux yeux bandés ? Cette question est aujourd’hui encore l’objet de réflexions.
    Puis en grandissant, j’ai découvert l’économie. Ses facettes aussi passionnantes qu’obscures étaient autant de défis de compréhension et de réflexion. Mais un tel sujet est très souvent absent des discussions autour d’un repas de famille ou dans la cour du lycée.
    Mais pour quelles raisons un sujet aussi passionnant et qui concerne tout le monde est-il aussi peu évoqué et trop souvent incompris ?
    Je me suis alors complètement réorienté dans le domaine financier, plus particulièrement dans la thématique de la protection sociale. En effet, le plus important pour moi était de pouvoir assurer à tous une solution en cas d’accident de la vie, car même le meilleur des généraux voit ses chances de remporter la bataille diminuer s’il n’a pas de quoi payer son armée.
    Me forgeant auprès des plus grandes institutions financières, je me retrouvai une fois de plus en plein paradoxe. J’étais censé apporter un conseil et une solution, mais étais-je vraiment impartial ? Après tout, étant payé sur la production réalisée, j’étais incité à proposer les solutions de mon employeur.
    Je n’étais plus objectif et agissais contre ma nature.
    Et en 2014, la rencontre qui allait tout changer. Une grande aventure allait prendre forme avec Thomas Poinsard et devenir Mon Réseau d’Experts. »

    THOMAS POINSARD

    Président

    « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » Albert Einstein

      « Je suis très fier d’avoir grandi dans une famille d’ouvrier dans une petite ville bourguignonne : Auxerre.
      J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour mes parents notamment pour ma mère, la reine du système D qui est aussi une personne profondément optimiste.
      La joie de vivre ainsi que l’optimisme communicatif de ma mère m’a toujours accompagné. Pour preuve, je répète souvent « Un problème n’existe que parce qu’il y a une solution, s’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème. »
      Le jour où tout a basculé est arrivé au Lycée, plus précisément lorsque j’ai commencé mes premiers cours de sciences économiques et sociales.
      Cette matière a profondément changé ma façon de voir le monde. Notamment lorsque j’ai pris conscience qu’il existait des outils permettant de mieux comprendre les contextes économiques et sociétaux.
      Le jour où tout à changé est lorsque j’ai appris la notion de ” reproduction sociale ” (oui oui, je sais que cela vous dit quelque chose). Pour rappel, l’idée est que nous sommes déterminés à reproduire la position sociale de nos parents (travail, pensées, actions etc.).
      Je comprenais les fondements de cette théorie mais impossible de l’accepter.
      Issu d’un milieu populaire j’étais indigné par cette injustice.
      Devais-je acquiescer et consentir à reproduire le schéma social familial ? Que se passerait t- il si je souhaitais m’élever socialement ?
      Selon moi, ce n’était qu’une vision purement statistique. Chaque problème ayant sa solution, il ne tenait qu’à moi de la trouver.
      Déterminé à ne pas être réduit en simple probabilité, j’ai décidé de me battre pour ne pas subir ma condition sociale.
      La réponse semblait évidente : la connaissance.
      C’était ma seule porte de sortie pour accéder à ce qu’il est convenu d’appeler l’ascenseur social.
      Après de nombreuses lectures sur le sujet, il me semblait évident qu’il existait deux types de personnes : les « informées » qui peuvent agir sur leur destin et les « non-informées » qui peuvent seulement réagir et donc, subir leur condition sociale.
      Cette volonté de m’élever mais également aider ma famille à améliorer leur condition sociale m’a permis de trouver ma voie et notamment mon métier : conseiller en gestion de patrimoine.
      N’ayant pas le parcours scolaire idéal, ni les moyens de me payer de « grandes écoles », j’ai souvent entendu « Thomas, arrête tu n’y arrivas pas ! ».
      Ce que la plupart des personnes ignoraient c’est que c’est justement ce système injuste qui me motivais à me battre afin de défier les « statistiques ».